02/09/2005

 

 

A l’abri d’Einstein Garot, chaque jour ...

 

Le Con Qui Croit Vous Impressionner

 

Historique du CQCVI

Son origine se perd dans la nuit des temps. A côté des savants et des érudits, il y a toujours eu des gens qui reprenaient leurs termes sans les comprendre mais en étant sûrs d'impressionner le vulgum pecus (in English the grass-root, en Français Madame Michu).

Il est vrai que pendant longtemps ils y arrivaient facilement en raison de l'ignorance de la plupart des gens.

Plus près de nous, nombreux sont ceux qui citent la loi des grand nombres sans avoir la moindre idée de cette loi mais en espérant que leur interlocuteur la connaît encore moins qu'eux.

Au XVIIème siècle, il suffisait de quelques mots de latin pour avoir l'air important et les Diafoirus étaient nombreux.

Jusqu'à l'invention de la radio, alors que la plupart des gens ne sortaient jamais de leurs villages, quiconque venait d'ailleurs pouvait raconter à peu près n'importe quoi et le CQCVI était florissant.

Au cours du 20ème siècle, le CQCVI est devenu commercial, politicien ou consultant.

(Texte de  Michel Colmard qui n'a rien à voir avec Einstein)

 

 

Apprendre que le monde change avec Henri du 349 ? http://jemappellehenri.skynetblogs.be/

 

Apprendre Bruxelles avec Ketje Henri ? .... http://perdumonnom.skynetblogs.be/

 

Apprendre Liège avec Henri Sim ?   http://xian.skynetblogs.be/

 


05:27 Écrit par Henri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.