05/09/2005

Lundi de rentrée

Politique ...

Le Plan Marshall wallon est essentiellement une prise de conscience de la classe politique wallonne. En effet il est évident qu' il ne suffira pas de dépenser 1,4 milliards d'Euros pour relancer l'économie en Wallonie.

            Pour vraiment réussir, il est impératif de mieux traiter les citoyens courageux qui se mettent à leur compte et engagent du personnel. Il est  aberrant qu'aujourd'hui, ceux qui procurent un revenu à d'autres en soient si lourdement sanctionnés. Les employeurs (qui sont souvent des petits indépendants) sont désavantagés par les charges fiscales prohibitives qu'ils doivent payer lorsqu'ils fournissent un revenu à un employé.  De plus, les responsabilités liées au patronat telles que les accidents du travail, les règlements de travail, de l'environnement, de l'hygiène et la

fiscalité constituent des risques qui leur incombent et que l'État punit

par une lourde fiscalité.

Par contre, une personne qui a un statut d'employé ne court quasiment  aucun risque. C'est absolument disproportionné.

La différence en droits et obligations entre la personne qui ose entreprendre et celle qui ne le fait pas est bien trop grande.

De plus, l'écart de revenu entre celui qui travaille et celui qui reste à la maison est minime.

Sans pour autant diminuer le pouvoir d'achat des plus faibles, il faudrait que ceux qui travaillent gagnent davantage.

Et pour permettre aux travailleurs de gagner plus, il est impératif de  réduire ou même d'abolir les impôts sur le travail pour les tranches de  revenu en dessous de 1500 EUR par mois.

Cette réduction peut être financée par le dégraissage de l'administration  qui compte beaucoup trop de fonctionnaires. Et ces fonctionnaires en  surnombre pourront retrouver un emploi dans l'économie privée, si nous  permettons aux entrepreneurs de vivre heureux plutôt que de les presser  comme des citrons.

 

 

 Roland DUCHATELET

 (Président de VIVANT-Belgique)

 

 

Vivant apprécie beaucoup l'intention manifestée par le gouvernement d'aider les citoyens de faible revenu à sauvegarder leur pouvoir d'achat.

En effet, VIVANT a toujours été d'avis que la garantie du pouvoir d'achat est essentielle pour la population, et en particulier pour ceux qui sont à la recherche d'emploi.  C'est pourquoi nous saluons cette initiative du gouvernement.

Du fait que le fonds mazout est une gaffe administrative et écologique de taille, le chèque énergie est un premier pas positif en avant. 

Parce que d'une part il permet un maintien du pouvoir d'achat de chacun, et d'autre part il ne doit pas nécessairement être consacré au chauffage.

(Vous utilisez aussi de l'électricité pour votre ordinateur personnel, par exemple…)  Comparé au fonds mazout, le chèque énergie a l'avantage qu'il est universel et ne crée aucune discrimination.  En outre, son administration est simple et donc peu coûteuse.

Vivant propose de ne pas utiliser pour cette mesure le nom de « chèque énergie », mais de le présenter comme une allocation unique à tous les ménages, sans mentionner l'objet de cette allocation.  Cela aurait pour effet de stimuler les citoyens à poursuivre leurs efforts d'économie d'énergie, au lieu de leur faire croire que l'augmentation du prix du pétrole ne coûte rien à notre communauté. En cas de renouvellement de cette allocation, elle pourrait même constituer un embryon du revenu de base promu par Vivant.

Une appellation plus positive pourrait être

« Allocation de revenu » ou  «Complément de revenu individuel ».

Nous proposons également qu'elle soit liée à chaque citoyen individuellement et non à l'unité familiale, de manière à éviter des abus et à réduire encore le travail administratif nécessaire.

La hausse de prix des produits pétroliers a cependant ses côtés positifs. C'est une bonne affaire pour l'environnement, et cela augmentera enfin les chances de succès des énergies alternatives, à condition toutefois que les coûts énergétiques ne soient pas maintenus à un bas niveau par des mesures artificielles.

En effet, des coûts énergétiques plus élevés réveillent l'intérêt pour les produits  alternatifs et mesures d'économie d'énergie, ce qui est sans nul doute extrêmement souhaitable.

 

 

Roland DUCHATELET

(Président de VIVANT-Belgique)

 

 

Historique vu avec humour ...

 

 

Apprendre que le monde change avec Henri du 349 ? http://jemappellehenri.skynetblogs.be/

 

Apprendre Bruxelles avec Ketje Henri ? .... http://perdumonnom.skynetblogs.be/

 

Apprendre Liège avec Henri Sim ?   http://xian.skynetblogs.be/

 

 


 

08:08 Écrit par Henri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.