06/05/2006

Pour redisribuer, il faudrait d'abord acquérir ...

Comme vous pouvez le constater, je suis pour la défense d’une politique de prospérité globale de la société, c'est à dire améliorer la qualité de vie de tous sans entraver celle des plus nantis. Je rejette l'idée qu'une meilleure justice sociale prend sa source dans une politique de redistribution des richesses acquises par certains plus courageux ou plus chanceux que d’autres. Cette politique distributive n'entraînerait qu'un appauvrissement généralisé à long terme de la population avec toutes les conséquences négatives qu'elles peuvent avoir sur le niveau de vie et sur notre environnement.

Je suis persuadé que les partis « Wallons » ne sont pas encore aujourd'hui prêts pour une telle ouverture d'esprit et je crains fort que la disparition des « Wallons » au profit des Italiens, Grecs, Turcs et Marocains ne pousse ces derniers à accepter une « sous-société » socialiste dont ils se satisferaient, celle-ci étant « meilleure » que ce qu’ils ont connu réellement ou appréhendé.

05:24 Écrit par Henri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.