21/05/2006

 l'ère du soupçon


 

Il est très difficile d’admettre – même si l’on soupçonne déjà l’insondable cynisme de nos dirigeants – qu’un gouvernement ait accepté de sacrifier des milliers de vie, qui plus est celles de compatriotes,  à des intérêts individuels, soi-disant supérieurs. C’est tout bonnement inconcevable. C’est une réalité que nous ne voulons pas connaître, aux implications immenses. (écrit un lecteur)

 

C'est faire preuve d'une grande naïveté que de penser qu'un gouvernement hésite une seconde à prendre des chemins barbares, le 20è me siècle et hélas le début du suivant fourmillent de Pol Poth, d'Hitler et autres Jonson ( je l'ai écrit comme cela pour qu'on ne m'envoie pas un Oswald égaré). L'école des kamikaze de Téhéran n'est pas précisément un montage acrobatique de l'école du cirque ... etc ...

 

Quant à polémiquer si on savait ou non, il est rigolo d'imaginer que les services "secrets-monoeil" de la nation la mieux équipée du monde ignore quoi que ce soit.

Tiens, je tape : La CIa, bande de cons... mais c'est pour rire, ce qui ne l'es pas c'est que dans l'instant où tu lis ce message, il est enregistré à Langley.

 

Bonne fin de journée, ne te tracasse pas trop niveau moralité des équipes dirigeantes ...

08:24 Écrit par Henri | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.