27/09/2006

Un mot de Vivant

VIVANT encourage l’accès à la propriété de son propre logement, par la réduction des droits d’enregistrement sur son propre logement, la suppression des droits de succession, et la poursuite des actions menées par le Fonds du Logement (prêts à taux avantageux).

 

VIVANT  veut exonérer de précompte immobilier le propriétaire qui occupe son bien. Par ailleurs, il faut moderniser la fiscalité immobilière, en instaurant un Compte fiscal immobilier (CFI) pour chaque propriétaire (en attendant l’instauration généralisée du Compte Fiscal Personnel préconisé par VIVANT), sur lequel seront versés ses revenus immobiliers (loyers), qui seront taxés mensuellement, sur base d’un nouveau cadastre des logements destiné à remplacer le revenu cadastral, complètement dépassé, à un taux standard de 15%. Les surloyers et les vides locatifs spéculatifs seront davantage taxés, de manière progressive, pour enrayer la spéculation immobilière. Par contre, le pratique de loyers raisonnables (sur base de critères objectifs) sera encouragée par une fiscalité plus avantageuse. Le propriétaire restera toujours libre de fixer le montant du loyer, et de choisir ainsi son régime de taxation.

 

Pour les locataires, VIVANT veut faciliter l’accès à un logement décent et adapté, en instaurant un système d’offre centralisé, en généralisant le recours à un professionnel (privé, public ou associatif) pour l’état des lieux et l’établissement des baux, qui par ailleurs devront désormais être enregistrés.

 

Je ne suis pas favorable à cette dernière idée.

Xian Henri

06:53 Écrit par Henri dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.