29/09/2007

A savourer du bout des lèvres

J’AI COMME L’IMPRESSION QUE JE ME SUIS FAIT AVOIR

[Scott Adams - le “papa” de Dilbert - sur son blog - 22/09/2007 - Trad. Grégoire Seither]

Je suis content d’apprendre que la ville de New York a refusé de laisser le président iranien Ahmadinejad déposer une gerbe de fleurs sur le site du World Trade Centre. Et je suis content de savoir que la Columbia University est revenu sur son offre de laisser le président iranien s’exprimer devant les étudiants. Si vous laissez un mec comme lui venir vous dire ce qu’il pense, ce ne sera pas long avant que le monde entier ne se mette soudain à réclamer la liberté de parole.

Je déteste Ahmadinejad pour les mêmes raisons que vous. Pour commencer, il a dit qu’il voulait “rayer Israël de la carte.” Les experts en traduction depuis l’Iranien nous disent qu’il a en fait plutôt dit qu’il voulait un changement politique dans le gouvernement israélien, vers quelque chose de plus démocratique, avec moins de favoritisme pour une partie de la population. Quel fils de pute !

Ahmadinejad a également dit que l’holocauste, tel qu’il est présenté en occident, est un “mythe”. Qu’il aille se faire foutre ! Un mythe est quelque chose utilisé par une société pour cadrer sa vision du monde et agir en conséquence. Ce n’est pas comme si le monde avait créé un tout nouveau pays à cause de la culpabilité vis à vis de l’holocauste et avait accordé un blanc-seing à ce pays, quoi qu’il fasse. Ils disent n’importe quoi ces Iraniens. Ahmadinejad peut aller se faire mettre, pour ce que j’en ai à foutre.

Le plus insultant dans cette histoire est que son emploi du mot “mythe” pourrait signifier qu’il implique que l’holocauste n’a jamais eu lieu. Qu’il aille se faire voir pour oser dire des choses pareilles ! Par ailleurs Ahmadinejad a aussi dit qu’il ne contestait en rien les travaux des historiens européens sur l’holocauste. De toute évidence, c’est l’exact opposé de la négation de l’holocauste, mais je suis certain qu’il dit juste cela pour m’embrouiller. Quel putain de connard.

Par ailleurs, comment se fait-il qu’un mec iranien se pointe pour faire un discours dans sa propre langue et que le seul mot anglais qu’il utilise est précisément le mot “mythe” ? Il n’y a pas de mots en iranien pour désigner un ensemble de faits historiques qui ont atteint un niveau néfaste d’influence sur des décisions concernant des situations contemporaines ? Il fait juste son malin, j’en suis sûr.

Ahmadinejad croit à la fin des temps et pense que son rôle est de préparer le venue d’une sorte de messie, le Douzième Imam. Vous vous rendez compte, un président d’un pays qui croît dans ce genre de superstitions primitives et apocalyptiques ! Je remercie Jésus de ne pas vivre dans un pays dirigé par un homme qui croit dans ce genre de conneries. Imaginez à quel point ce serait dangereux, surtout si cet homme avait les codes de tir pour le lancement de missiles nucléaires.

Mais le pire du pire est que le pays d’Ahmadinejad aide les Irakiens à tuer des soldats américains. Si jamais un jour, l’Iran devait envahir le Canada, je pense que nous serons tous d’accord pour dire que la meilleure chose à faire pour les Etats-Unis sera d’adopter une attitude constructive et de laisser les choses se faire par elles-mêmes. Sinon nous serions aussi immoraux que les Iraniens. Ces enfoirés !

Ces iraniens feraient bien de s’inspirer de l’exemple Américain. Dans ce pays, si une vaste majorité du public s’oppose à la poursuite de la guerre, nos dirigeants nous dira que nous sommes des lèche-culs des terroristes et qu’ils feront ce qu’ils ont envie de faire, que cela nous plaise ou pas. Ils augmenteront même nos impots pour le faire. Voilà ce qu’on appelle du leadership !

Si Ahmadinejad pense qu’il peut être notre ami en rendant hommage à nos héros et en proposant de dialoguer avec nous, il sous-estime notre capacité à voir tout ce qu’il fait à travers notre prisme déformant. Quel con ce mec. Je le hais.

http://dilbertblog.typepad.com/the_dilbert_blog/2007/09/a...

08:44 Écrit par Henri dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.